La mauvaise mère

La mauvaise mère


Auteure : Marguerite Andersen

Éditeur : Prise de parole

Date de parution : novembre 2013

ISBN : 9782894239063

Résumé :

« À la suite de Jean-Jacques Rousseau, ces confessions au féminin : écriture du soi où l'auteure fait l'aveu de ses erreurs en retraçant les moments importants de sa vie, spécialement ceux en rapport avec ses enfants, en lien avec son rôle de mère. Sûrement l'ouvrage qu'il lui a été le plus difficile d'écrire, alors que Marguerite Andersen confronte doutes et angoisses. « En écho à Bleu sur blanc (2000), qui retraçait avec sensualité les moments heureux des années tunisiennes (1946-1953), là où « tout a commencé » — sa vie d'adulte, son émancipation, ses études, son rôle de mère - La mauvaise mère vient boucler la boucle entreprise avec De mémoire de femme ; le biographique et le mémoriel viennent nourrir l'écriture. Au terme de l'écriture, du questionnement, un constat: «Le choc de découvrir seulement à la fin de mes confessions que mon plus grand défaut a été de me taire, en famille, alors que j'ai la parole facile.» Le texte commence sur le ton de la conversation, cette fois-ci avec le fils cadet Ainsi s'établit un pacte de lecture. La prose se fait parfois plus hachurée - plus angoissée? - mettant à profit le blanc - pause et/ou silence - parce que l'émotion, à travers le souvenir, le commande. Dans La mauvaise mère, Marguerite Andersen se penche sur ses rapports avec ses trois enfants et son rapport à la maternité. Ces moments choisis (des fragments) sont présentés de façon chronologique, tout en ménageant des réflexions actuelles sur ces souvenirs.

    Seulement 3 restant!


    Nous vous recommandons également